FRENCH MORNING
Clovis Cornillac sacré a “In French With English Subtitles”

 

 

Clovis Cornillac ne rentrera pas en France les mains vides, mais avec une belle statue longiligne (signée Anne de Villeméjane) dont il ne sait pas trop comment elle va passer la douane. L’acteur a décroché, dimanche 22 novembre au FIAF, le Prix du Public en clôture du festival In French With English Subtitles pour sa comédie romantique “Un peu, beaucoup, aveuglement”, son premier film comme réalisateur.

Je me suis interdit de faire de la réalisation pendant longtemps. Mais je me suis dit que c’était dommage de ne pas vivre ca (…) Je pensais que ça serait une expérience dans ma vie. Ca a été un vrai coup de foudre pour le métier. Tout me plait dans la réalisation. Je souhaite faire d’autres films. C’est devenu une obsession” , a confié Clovis Cornillac à quelques mètres de la table de fromages dressée pour la réception de clôture.

Co-écrit avec Lilou Fogli, le film raconte la gué-guerre entre un inventeur de casse-têtes qui a besoin de silence pour travailler et sa voisine, une pianiste accomplie (Mélanie Bernier) qui ne peut vivre sans sa musique. Il va tout tenter pour la faire fuir. Le film a gagné le Prix du Public au festival du film français de Los Angeles ColCoa et le Prix du Meilleur film au festival de Cabourg. Le verra-t-on aux Etats-Unis un jour? “On a des touches avec des distributeurs, glisse Clovis Cornillac. Je souhaite que ça puisse se faire. Deux prix du public sur un territoire, c’est étonnant. On se dit que le film plait au-delà des frontières“.

L’édition 2015 d’IFWES a rassemblé plusieurs noms du cinéma français comme Kev Adams, Zabou Breitman, Vincent Elbaz, Pascal Elbé et Clovis Cornillac, venus présenter leur film pour la première fois à New York, et même aux Etats-Unis. Le coup d’envoi du festival a été donné vendredi avec la première internationale de « Je compte sur vous », un film de Pascal Elbé inspiré de l’histoire d’un escroc qui se fait passer pour un agent de la DGSE pour soutirer des millions d’euros à des grandes entreprises et des banques.

Je suis très satisfaite. On a fait mieux que l’an dernier en terme de fréquentation” précise Carina de Naurois, la présidente du festival. Il y a beaucoup de visages nouveaux par rapport à l’an dernier” .